AR(MÉ)MOIRES, Lycée Pierre Forest, Maubeuge, septembre 2015 à octobre 2016



Sollicités dans toutes les phases du projet 
(réflexion autour de l'intitulé « le corps de la terre », leur implication sur le territoire du lycée, 
le choix du lieu d'implantation, la réalisation de croquis préparatoires et de maquettes, la prise en compte d'impératifs techniques et le choix des matériaux puis la réalisation),
 les élèves au nombre de 12 (7 garçons, 5 filles) ont proposé avec Fred Martin une installation labyrinthe inspiré du tracé d’une coupe horizontale du cerveau 
et symbolisant ainsi la mémoire riche mais parfois sous-estimée du Lycée Pierre Forest. 
Le matériau en lui-même se réclame de la mémoire du Lycée : d'anciennes armoires en bois qui ont été démontées, remontées, assemblés, agencées, peintes et installées dans une partie de la cour du Lycée.

Plus qu'un lieu de mémoire, cette installation se veut un espace de déambulation, de rencontres, d'échange. C'est à la fois un souvenir et une agora, un lieu dans le temps et un fil du temps dans le sens où cette œuvre collective a été pensée comme le support d'une nouvelle mémoire. Les générations actuelles et futures de lycéens pourront à leur tour laisser leur empreinte, leur trace en déposant un objet, griffonnant un mot voire en dessinant sur les parois des armoires repeintes. Des armoires, autrefois éparpillées dans les bâtiments du Lycée et renfermant leur secret sont désormais rassemblées et devenues un cerveau-palimpseste.




















Aucun commentaire: