JE LAISSE DES TRACES...


"NEIGE/SNOW"
Carrière de Loos, France
Limestone quarry, Loos, France
Janvier 2003
07mn03



JE LAISSE DES TRACES...
je travaille sur la trace, l’empreinte,
symbole de ce qui a été et qui n’est plus,
le passage de quelque chose dans une temporalité,
la vie, la mort, la disparition,
la mémoire.
Mon travail s’oriente à partir de l’empreinte
que ce soit en laissant la trace de mon corps allongé sur le sol
ou en invitant des publics à laisser à leur tour une trace dans la terre.
Ce choix est un choix d’attention particulière à ce qui a toujours été une fascination.
Quel enfant n’a pas été un jour fasciné par les traces de ses pas dans le sable ou la neige, ou même par des traces laissées par les avions dans le ciel ?
De cette simplicité perceptive, j’ai décidé de donner une place d’existence et de révélation à la trace en elle-même en lui donnant corps ou matière plus précisément.
J’appartiens à la terre,
mais je ne suis pas la terre,
je suis en devenir terre.
Je marche dessus, je la parcours, je la pénètre, je tâche d’en révéler une essence,
de me retrouver dans la terre, par l’empreinte, en y laissant une part de moi.
Face à deux éléments différents mais profondément et primitivement liés,
la terre et l homme, l’empreinte signe leurs rapports.
Un travail symbolique de mise en rapport, de moi (et les autres) avec la terre,
la trace et l’image permettant de rendre présent (représenter) ce qui est devenu absent,
représenter la rencontre, le contact, la sensation .

mercredi 20 février 2008


I LEAVE TRACES ...
I work on the trace, the print,
the symbol of what has been and what is no more,
the passage of something in a temporality,
Life, death, disappearance,
memory.
My work turns from the print
whether by leaving the trace of my body lying on the ground
or by inviting public in their turn to leave a trace in the earth.
This choice is a choice of attention on what has always been a fascination.
Which child has not been a day fascinated by the traces of his footsteps in the sand or in the snow, or even by the traces left by planes in the sky?
In this perceptive simplicity, I decided to give a place of existence and revelation to the trace in itself by giving it body or material more precisely.
I do belong to the earth,
but I am not the earth,
I'm becoming earth.
I walk over it, I go through it, I penetrate into it ,
I try to reveal an essence of it,
to find myself in the soil through the print,
by leaving a part of me.

In front of two different elements but deeply and primitively linked,
the earth and the man, the print signs their connections.
A symbolic work of stake in report, of me (with others) with the earth,
the trace and the image allowing to make present (to represent) what became absent,
to represent the meeting, the contact, the sensation.

Wednesday february 20th 2008





"SABLE/SAND"
Plage de Mineoru, Ile de Seokmo,
Ganghwa Do, Corée du Sud
Mineoru beach, Seokmo island,
Ganghwa Do, South Korea
Septembre 2003
03
mn43