FUNDACION CASA PROAL/ DOCUMENTAIRE

Documentaire
Résidence Casa Proal, San Rafael, Mexico 2017
Compte rendu de 4 mois de résidence par Alexandre Barrios

Lien vers Vimeo:
https://vimeo.com/219423332



CASA PROAL, MEXICO, febrero a juno 2017



RÉSIDENCE ART ET NATURE Située à San Rafael dans la province de Veracruz au Mexique, la Casa Proal est une ancienne bâtisse, récemment rénovée, qui fut construite à la fin du XIXème siècle par des colons français originaires de Haute-Saône. Entourée d’une végétation luxuriante, c’est une maison agréable et confortable aux toits de tuiles rouges comme on peut en trouver encore de nos jours en Bourgogne.

Le fondateur de la Casa Proal est l’un des descendants de ces colons français qui étendirent leurs travaux agricoles à la production de bananes et à l’élevage de bétail.
Casa Proal est un lieu de résidences qui s’ancre sur ce patrimoine et dont le principal objectif est de donner la possibilité à des artistes travaillant divers médiums, peinture, photographie, vidéo, son, écriture, sculpture, etc. et issus de pays francophones de mettre en œuvre durant une période de quatre mois un projet in-situ concernant l’art et la nature.Autour de pratiques artistiques pluridisciplinaires, le programme de résidences d’artistes Casa Proal souhaite favoriser la création d’œuvres inédites portant un regard singulier et sensible sur le lieu, son histoire et son environnement naturel en souhaitant qu’elles permettent aux habitants, mais aussi aux visiteurs, une relecture du paysage de cette région du Mexique.

www.casaproal.org







    







EXQUIS ESQUIF, Résidence IDEM+ARTS/Val de Sambre 2016









L’oeuvre  «Exquis esquif» utilise comme matières et matériaux
 la rivière et le bois. 
Cette oeuvre apparaît comme une embarcation fantôme, barque squelettique maintenue entre ciel et eau par des pieux.
 Elle semble flotter sur la Sambre au lieu-dit de l'Écluse de Quartes à Pont-sur-Sambre.
telle la cage thoracique d'un animal fabuleux, l'épave échappée d'un cimetière légendaire semble s'extirper de terre pour entamer son ultime voyage.

IDEM+ARTS, Résidence Val de Sambre 2016






L'ÉCORCHÉ/ THE SKINNED, Automne 2016












AR(MÉ)MOIRES, Lycée Pierre Forest, Maubeuge, septembre 2015 à octobre 2016



Sollicités dans toutes les phases du projet 
(réflexion autour de l'intitulé « le corps de la terre », leur implication sur le territoire du lycée, 
le choix du lieu d'implantation, la réalisation de croquis préparatoires et de maquettes, la prise en compte d'impératifs techniques et le choix des matériaux puis la réalisation),
 les élèves au nombre de 12 (7 garçons, 5 filles) ont proposé avec Fred Martin une installation labyrinthe inspiré du tracé d’une coupe horizontale du cerveau 
et symbolisant ainsi la mémoire riche mais parfois sous-estimée du Lycée Pierre Forest. 
Le matériau en lui-même se réclame de la mémoire du Lycée : d'anciennes armoires en bois qui ont été démontées, remontées, assemblés, agencées, peintes et installées dans une partie de la cour du Lycée.

Plus qu'un lieu de mémoire, cette installation se veut un espace de déambulation, de rencontres, d'échange. C'est à la fois un souvenir et une agora, un lieu dans le temps et un fil du temps dans le sens où cette œuvre collective a été pensée comme le support d'une nouvelle mémoire. Les générations actuelles et futures de lycéens pourront à leur tour laisser leur empreinte, leur trace en déposant un objet, griffonnant un mot voire en dessinant sur les parois des armoires repeintes. Des armoires, autrefois éparpillées dans les bâtiments du Lycée et renfermant leur secret sont désormais rassemblées et devenues un cerveau-palimpseste.




















FRED MARTIN S'EXPOSE À LA RUMEUR, Lille, 25 juin au 30 septembre 2016




Les 13 salopards (la Cène)
13 outils rapportés de mes voyages 
(Inde, Brésil, Philippines, Indonésie, Malaise, Sénégal, Burkina Faso et Congo)
The dirty thirteen (the Lord's Supper)
13 tools brought back from my travels