CLOVIS ou L'INSENSÉ, la fin, avril 2018







NIDS, PAIRI DAIZA, BELGIQUE, février 2018


 La colonie 
6 nids inspirés de ceux des oiseaux tisserins
Paille, branches de saules et noisetiers et grillage






Home sweet nests
Branches de noisetiers, paille et mousses





L'ANGUILLE, RÉSIDENCE ALLERS RETOURS, EPSM VAL DE LYS, SAINT VENANT, 15 janvier au 9 février 2018





RÉSIDENCE ALLERS RETOURS, EPSM VAL DE LYS, SAINT VENANT, 15 janvier au 9 février 2018




Peut-être avez-vous croisé ces dernières semaines, un gars en bermuda,  avec des crocs et un tee-shirt maculé de terre. . . vous avez bien vu, c’était Fred Martin, artiste plasticien, nomade, avec comme matériau de prédilection l’argile et une manière bien particulière de s’en servir et de faire participer le public.
Fred Martin a passé quatre semaines dans l’établissement (du 15 janvier au 9 février 2018).









-       Fred, nous en sommes à la troisième semaine de présence au sein de l’établissement. Comment se passe cette micro résidence ?
Il y a une bonne implication de la part des soignants et des patients dans le projet. Pour beaucoup d’entre eux, l’atelier (situé Salle 2 du Centre Social) est devenu un lieu de rendez-vous, un lieu identifié, atypique où il se passe quelque chose de différent. C’est un lieu qui sort un peu des sentiers battus de la psychiatrie, un lieu ouvert. Les patients viennent de leur propre initiative, certains viennent tous les jours et vont même jusqu’à affirmer que « c’est le meilleur moment de la journée ».
-       Le fait de plonger la tête dans l’argile peut être anxiogène, les baptêmes de terre peuvent être impressionnants, comment réagissent les participants ?  
Il existe un véritable engouement vis-à-vis de ces baptêmes d’argile. D’abord, les patients viennent pour voir, parfois plusieurs fois avant de tenter l’expérience ; ils attendent le bon moment pour franchir le pas. Nous sommes tous identiques face à la terre avec les mêmes appréhensions, les mêmes craintes.








-       Quels sont les moments qui t’ont ému ?
Il y a eu énormément d’émotions, émotions dans les relations entre les patients, entre les patients et les soignants. . . Les gens sont dans la spontanéité et la simplicité, j’ai énormément ri !
Moment particulier, lorsqu’un patient est venu accompagné de sa maman au sein de l’atelier afin de faire un masque ensemble ; ils ont participé et partagé ce moment. La maman très émue, est venue me remercier.



Quelques paroles ….de patients….de soignants….
 « c’est la première fois que j’aime bien ma tête, c’est génial, je veux y retourner et en plus j’ai dépassé mes peurs, seule, j’en suis fière mais je savais au fond qu’il n’y avait aucun danger ». Clara


« L’écho, la résonance qu’a pu avoir la rencontre de la matière avec les ados me fait dire que petits et grands nous sommes friands d’inventivité et de créativité et remercions l’intervenant, Fred et les organisateurs ayant permis ces belles rencontres et cette expérience unique, singulière en dépassant nos propres a priori et projections pour être dans une approche plus phénoménologique comme une invitation au plaisir de la découverte » Suzy – Infirmière


« Maintenant c’est à nous…John le téméraire se lance avec insistance le premier sans aucune appréhension « visible » mais comme nous, je pense qu’il « flippe » un peu mais l’exemple du courage nous incite à en faire autant « c’est cool » dira-t-il « je veux le refaire ». Place aux autres, Baptiste, Léo, Lesli…tous pénètrent cette matière avec un courage qui me laisse sans voix… Certains(es) restent à l’écart, observent, hésitent,  je sens que ce n’est pas encore le moment, la prochaine séance peut-être…Ce lieu est avant tout un espace de liberté où on fait ou on ne fait pas, libre à chacun de vivre le moment comme il le ressent. » Marie-Laure- Infirmière


« c'est impressionnant »
« c'est bien »
« c'est génial, c'est trop génial »
« ça fait film d'horreur ! »
« c'est bien fait »
« c'est surprenant »
« on redécouvre son visage »
« on a pas les mêmes sensations quand on ne voit pas ce qu'on fait »
« on se découvre vraiment soi-même »
« c'est super géant »
« j'y ai pris plaisir »
Patients de la Clinique d’Addictologie 

« Fred, tu as pu constater dans les échanges avec toi, le calme, la timidité puis l’enthousiasme, la concentration, les rires et sourires, le dépassement pour certains (au regards de leurs difficultés habituelles). 
Les qualificatifs émotionnels furent : « c’était génial..., vraiment super..., on a pas l’habitude de faire ça..., on recommence quand ?, c’était froid en fait... »
Bref le partage et les contacts étaient authentiques, et « neufs » pour certains. Merci.

Après ton départ l’élan et les sourires ont perduré un moment, jusqu’à pour certains se ré-approprier des perspectives, se projeter sur l’extérieur pour partager ce qu’il venait de vivre avec d’autres….
Ce fut donc facile de mobiliser pour venir te voir au centre social, et de partager ces baptêmes de terres avec sourires, plaisir, étonnement, et courage.
« Je n’aurais jamais cru pouvoir faire ça ! », « c’était trop bien !», « ah je ne pourrai jamais ... », «c’est étrange»...
Bref nombres d’émotions et d’interactions, du lien riche, décloisonnant, un partage valorisant pour certains, déconcertant pour d’autres… » Robin-Infirmier